Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Tumeurs rachidiennes chirurgie

tumeurs rachidiennes chirurgie

    Les tumeurs rachidiennes

    Qu'est-ce qu'une tumeur rachidienne ?

    Une tumeur peut être définie comme une néoformation  dans un organe (comme le poumon, la prostate, le sein), qui se produit à la suite d'un dérèglement de la croissance cellulaire.

    Cette lésion peut être de type bénin ou malin.

    Symptômes et signes cliniques :

    • Les tumeurs se manifestent généralement par des douleurs et peuvent s’associer à des troubles neurologiques.
    • Dans certains types de tumeurs la manifestation première est une déformation rachidienne.
    • La douleur vertébrale  peut s’associer à une douleur radiculaire dans les bras, le tronc ou les membres inférieurs.
    • Les déformations de type scoliose se voient généralement avec le ostéome ostéoïde ou l’ostéoblaste.
    • Une cyphose peut être la manifestation d’une métastase (lésion maligne secondaire).

    Quand faire appel à la chirurgie ?

    Le traitement pourra être défini une fois les examens complémentaires réalisés à l'Institut Calot visant à déterminer s’il s’agit d’une tumeur bénigne ou maligne.

    En fonction du diagnostic présumé, une discussion multidisciplinaire du dossier pourra être entreprise.

    La seule indication d’une chirurgie en urgence est dominée par le déficit neurologique moteur ou sensitif, et de façon relative une instabilité avec mise en péril de la fonction neurologique.

    Pour une grande partie des lésions une biopsie sera envisagée avant le traitement définitif.

    Objectifs de la chirurgie

    • Réaliser une résection complète de la lésion.
    • Diagnostiquer le type de tumeur quand une biopsie n’a pas été réalisée.
    • Eviter l’aggravation neurologique.
    • Traiter une déformation ou une instabilité.

    Traitement chirurgical

    Il reste conditionné à l’âge, à  l’état général du patient, à l’extension de la lésion, au type de tumeur, au secteur rachidien atteint, à la présence ou pas de troubles neurologiques, à la sensibilité de la lésion et à la chimio/radiothérapie.

    • Quand les lésions intéressent l’arc postérieur, la chirurgie se fait par voie postérieure.
    • Quand la lésion intéresse le corps vertébral, la chirurgie se fait par voie antérieure. 

    La chirurgie est réalisée à l'institut Calot de façon programmée et si la présence d'un déficit neurologique est décelée, la chirurgie est réalisée en urgence par voie postérieure dans la région thoraco-lombaire et par voie antérieure dans la région cervicale.

    Certains types de tumeurs malignes auront comme seul traitement la chimio /radiothérapie. Ce traitement suivra également certaines lésions malignes opérées .

    tumeur

    tumeur

    Tumeur ostéolytique primitif maligne de C6 avec compression médullaire.

    En savoir un peu plus...

    La cicatrice dépendra du type de voie d’abord réalisé.

    L’anesthésie est  une anesthésie générale.

    La durée d’hospitalisation est habituellement de 10 jours, puis le patient est confié aux médecins Oncologues.

    Résultats attendus

    • L’idéal est la résection tumorale complète en particulier dans les tumeurs malignes.
    • Décompression neurologique.
    • Garantir la stabilité rachidienne.

    Votre suivi

    Le suivi est en parallèle avec le suivi Oncologique, et se fait  à 3, 6, 12 mois. Puis il sera à adapter en fonction du type de lésion et  l’évolution du patient.

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?