Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Tendinite du coude

Tendinite du coude

    Tendinite du coude

    La tendinite du coude

    La tendinite du coude est une affection fréquente. Elle est appelée plus communément «tennis elbow» ou épicondylite.

    La lésion touche préférentiellement les tendons de la face externe du coude. Ces muscles contrôlent l’extension de la main et du poignet, il s’agit le plus souvent de micro-déchirures dont le processus de cicatrisation est lent et douloureux.

    L’évolution se fait habituellement sur 9 à 24 mois avec une moyenne de 12 mois.

    A l’origine, ces micro-déchirures peuvent être provoquées par des mouvements répétitifs sollicitants sportifs ou professionnels.

    Dans le cas où le travail est responsable de la tendinite, une déclaration de maladie professionnelle peut être effectuée (tableau 57 du régime général, tableau 39 du régime agricole).

    Plus rarement, la tendinite du coude peut être associée à une compression d’une branche nerveuse au niveau de l’avant-bras.

    L’épicondylite représente 80% des tendinites du coude, on peut retrouver une tendinite à la face interne du coude ou à la face postérieure de manière moins fréquente.

    Le diagnostic

    radio

    Le diagnostic se fait à l’examen du coude et du membre supérieur à l'Institut Calot.

    Les examens complémentaires (radiographie, échographie, IRM) ne sont pas indispensables, ils peuvent être utiles dans certains cas chroniques et rebelles au traitement.

    Quand faire appel à la chirurgie ?

    • Le traitement médical, habituellement efficace, comporte une phase de repos ainsi qu'une modification du geste sportif ou du poste de travail et des médicaments antidouleur.
    • Une immobilisation est rarement proposée pour éviter un enraidissement du coude.
    • La rééducation avec physiothérapie, massages transverses, travail excentrique a fait preuve de son efficacité.
    • A la phase douloureuse, une infiltration peut éventuellement être proposée.
    • L’évolution naturelle de la maladie ne provoque pas de lésion grave ou dangereuse. Elle se fait habituellement vers la guérison soit de manière spontanée soit sous traitement médical.

    Le traitement chirurgical n’est donc proposé que lorsque le traitement médical prolongé est inefficace.

    Objectifs de la chirurgie

    Les objectifs de la chirurgie sont de faire disparaître la douleur et obtenir une cicatrisation du tendon malade. 

    Traitement chirurgical

    Dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire à l'Institut Calot (Berck-sur-mer), le traitement chirurgical fait appel à des techniques de désinsertion et d’allongement par une courte incision.

    Il est suivi d’une immobilisation postopératoire dans une simple écharpe ou une attelle pendant une quinzaine de jours.

    Le délai de cicatrisation du tendon est de 6 à 8 semaines et le délai de récupération peut parfois prendre plusieurs mois.

    En savoir un peu plus...

    La cicatrice est d’environ 5 cm sur la face latérale du coude

    L’anesthésie  est le plus souvent locorégionale, le bras étant uniquement endormi.

    La durée d’hospitalisation est courte puisqu’il s’agit d’une chirurgie le plus souvent proposée en ambulatoire sur une journée.

    La rééducation après la phase de cicatrisation, est habituellement effectuée avec le kinésithérapeute libéral.

    Résultats attendus

    La chirurgie n’est proposée que sur une tendinite dont l’évolution est anormalement longue.

    Elle reste en cas d’échec du traitement médical la seule possibilité permettant d’améliorer les symptômes.

    La qualité du résultat chirurgical est imprévisible. Elle est habituellement très bonne avec une disparition complète des douleurs et une récupération d’une bonne fonction.

    Risques opératoires

    L’amélioration n’est pas toujours complète et suffisante.

    La complication principale est la persistance des douleurs avec un résultat incomplet.

    D’autres risques sont possibles avec ce type de chirurgie :

    • Infection très rare.
    • Hématome.
    • Troubles de cicatrisation.
    • Algodystrophie avec douleur et enraidissement du coude.

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?