Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Hernie discale Cervicale chirurgie

hernie discale cervicale chirurgie

    La hernie discale cervicale

    Qu'est-ce que la hernie discale cervicale ?

    Le rachis est composé de pièces osseuses dénommées vertèbres, séparées entre elles par des « amortisseurs » appelés disques intervertébraux. Les disques intervertébraux sont chargés d’amortir les chocs et de donner la mobilité au rachis cervical.

    A l’intérieur du rachis se trouve le canal rachidien qui loge les racines, la moelle et au niveau lombaire la queue de cheval.

    La hernie discale cervicale est la compression d’une racine par du matériel discal (hernie discale molle) ou par des ostéophytes aussi connus comme becs de perroquets (hernie discale dure).

    Le tableau clinique est composé pour une cervicalgie (mal au cou) et une radiculalgie (douleur au membre supérieur).

    Une compression médullaire peut rarement être associée, en particulier dans les hernies discales dures (Voir Sténose Cervicale et Myélopathie).

    Quand faire appel à la chirurgie ?

    • Persistance de la douleur au membre supérieur après 6 semaines de traitement (échec du traitement conservateur).
    • Présence d’une paralysie.

    Après la consultation et l’examen de votre dos par notre chirurgien à l'institut Calot, nous pouvons vous proposer la réalisation d’examens complémentaires permettant un diagnostic précis (Institut Calot, Berck-sur-mer, Nord Pas-de-Calais).

    Objectifs de la chirurgie

    • Décompression radiculaire et médullaire.
    • Amélioration du tableau douloureux.
    • Préserver où restaurer  la courbure cervicale (lordose).
    • Garantir l’arthrodèse.

    Traitement chirurgical (Institut Calot)

    Photo d'une radio d'une chirurgie d'hernie discale cervicale

    L’incision est réalisée dans la partie antérieure du cou, entre la mâchoire et  le sternum.

    L’accès au rachis est réalisé en écartant le paquet vasculaire (artère carotide-veine jugulaire) de l’axe aéro-digestif.

    Après contrôle radioscopique la discectomie est réalisée puis la décompression radiculo-médullaire.

    Pour éviter que le rachis perde sa courbure, maintenir la décompression et favoriser l’arthrodèse, on réalise une ostéosynthèse, le plus souvent par une cage.

    En savoir un peu plus...

    • La cicatrice peut-être horizontale ou longiligne, d’environ 5 cm pour 1 ou 2 étages.
    • L’anesthésie est une anesthésie générale.
    • La durée de l’intervention est d'environ 90 minutes pour un niveau.
    • La durée d’hospitalisation est habituellement de 3 à 5 jours.

    Résultats attendus 

    • Disparition de la douleur au membre supérieur.
    • Diminution de la cervicalgie.

    Si une paralysie était présente, la décompression radiculaire et médullaire favorisera la récupération. Le traitement par  kinésithérapie viendra renforcer la récupération motrice.

    Après l’intervention

    • Le patient est levé au lendemain de l’intervention.
    • Un collier souple est porté quelques jours, le temps que le patient prenne l’habitude d’éviter des mouvements extrêmes ou brusques. Pendant les premières 48 heures, le patient présente une difficulté à la déglutition, comme quand on a une angine.
    • Un drainage est laissé pendant 24 à 48 heures.
    • Après le contrôle radiologique le patient regagne son domicile.
    • La reprise de travail est envisagée en général au troisième mois postopératoire.

    Votre suivi

    Le suivi a d’abord pour objectif de garantir la consolidation de l’arthrodèse puis vérifier l’évolution à l’étage sous et sus-jacent à l’arthrodèse.

    Dans le cas de déficit moteur une évaluation neurologique régulière s’impose.

    Les patients sont vus en consultation à 3, 6, 12 mois postopératoires, puis les contrôles s’éloignent.

    Les risques opératoires

    Les risques liés à ce type d’intervention sont en rapport avec l’anesthésie, l’installation et la chirurgie.

    Les risques chirurgicaux plus fréquents sont l’hématome, l’infection, l’aggravation neurologique, lésion des nerfs, risques liés à la pose du matériel.

    La lésion œsophagienne, carotidienne et la para où tétraplégie, bien que exceptionnelles, existent.  

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?