Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Fractures du rachis

Les traumatismes rachidiens sont le plus souvent en rapport avec les accidents de la voie publique et moins fréquemment, avec les accidents de travail ou du sport.

Certaines maladies, comme par exemple  l’ostéoporose et la spondylarthrite ankylosante, sont associées à des fractures vertébrales typiques dont la fréquence est plus élevée que la population générale. 

Les fractures vertébrales sont plus fréquentes chez le sujet jeune, le rapport homme/ femme est d’environ 3/1.

Les lésions peuvent se voir dans tous les segments du rachis (cervical, dorsal, lombaire, sacré). Plus fréquemment, le siège de la lésion se situe dans le secteur cervical ou thoraco-lombaire.

Du point de vue anatomique les lésions peuvent être stables ou instables. Le patient ayant une lésion instable présente dans la plupart des cas un déficit neurologique.

L’expression clinique dépendra du niveau de la lésion et du type de lésion.

Des complications neurologiques sont trouvées dans 15 à 30 % de cas, particulièrement en cas de lésions où une vertèbre est déplacée.

Services proposés

  • CHIRURGIE
  • RÉÉDUCATION
fracture du rachis

    Quand faire appel à la chirurgie ?

    A l’admission à l'institut Calot, un body-scanner est réalisé afin d'établir le bilan lésionnel et de prendre en charge la maladie qui mettra d’abord en péril la vie puis la fonction neurologique. Par exemple un hématome intracrânien est opéré avant une fracture vertébrale.

    Le traitement est particulier à chaque type de fracture et au niveau de la lésion. Les traitements possibles sont :

    • Traitement conservateur par immobilisation externe.
    • Traitement chirurgical.

    Toute fracture vertébrale associée à un déficit neurologique représente une urgence chirurgicale. Une intervention devra se pratiquer dans les 8 premières heures, si les conditions du patient le permettent.

    • La fracture vertébrale instable sans déficit neurologique  est une urgence relative  qui peut se programmer pour être faite dans de bonnes conditions  mais elle doit se pratiquer dans le délai le plus court possible.
    • Les fractures stables chirurgicales sont opérées en fonction d’autres critères comme par exemple le degré de perte de la hauteur vertébrale ou si nous constatons une déformation de la colonne.

    Les patients opérés disposeront d’une immobilisation externe pour favoriser la consolidation de l’arthrodèse.

    Tout patient présentant un déficit neurologique sera confié dans un service de rééducation adapté (Service des blessés médullaires).

    Objectifs de la chirurgie

    • Restaurer la stabilité vertébrale.
    • Réaliser une décompression neurologique, si présente.
    • Traiter la déformation vertébrale, si présente.
    • Prise en charge rapide en rééducation dans les cas d’atteinte médullaire.

    Traitement chirurgical

    A l'Institut Calot, le traitement sera adapté à chaque type de fracture dépendant du niveau du rachis atteint.

    Dans la chirurgie d’urgence, la voie antérieure est privilégiée pour le rachis cervical, et la voie postérieure pour le rachis dorsolombaire.

     

    Figure 1

    fracture-du-rachis-1_1

    Figure 2

    fracture-du-rachis-2_2

    Figure 3

    fracture du rachis

     
    • Fracture thoracique inférieure, type « éclatement ». Sur la figure 1 et 2, on aperçoit un fragment osseux comprimant la moelle.
    • La figure 2 met en évidence la comminution du corps vertébral.
    • Sur la figure 3, le patient a été opéré en urgence par voie postérieure afin de décomprimer la moelle et stabiliser le rachis. Une semaine plus tard, il fut opéré par voie antérieure pour reconstruire le corps vertébral.

    En savoir un peu plus...

    La cicatrice dépendra de la voie d’abord réalisée et du secteur rachidien.

    L’anesthésie est une anesthésie générale.

    La durée d’hospitalisation est habituellement de 1 à 2 semaines dépendant du cas clinique.

    La rééducation : pour les patients ayant une atteinte neurologique, la rééducation peut se dérouler dans notre service de prise en charge des blesses médullaires. Pour les patients sans atteintes neurologiques, la rééducation peut être réalisée après plusieurs mois post-opératoires.

    Durée de vie d’une prothèse : toute instrumentation réalisée reste à vie sauf en cas de problème particulier comme l’infection.

    Points forts

    • Approche multidisciplinaire.
    • Plateau d'imagerie sur place.
    • Prise en charge complète (Médecine / Chirurgie / Rééducation).
    • Reconnaissance nationale pour notre prise en charge orthopédique.

    Résultats attendus

    • Eviter l’aggravation neurologique.
    • Favoriser la récupération neurologique par une prise en charge rapide en rééducation

    Votre suivi

    Le suivie est à 3,6, 12, 24 mois puis les contrôles seront éloignés. 

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?