Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Dupuytren

maladie de Dupuytren

    La Maladie de Dupuytren

    Définition de la maladie de Dupuytren

    La maladie de Dupuytren est une pathologie de la main liée à la rétraction et à l’épaississement de l’aponévrose palmaire.

    Cette maladie entraine la flexion progressive des doigts de la main, non correctible, avec présence dans la paume de la main et des doigts, de nodules et de cordes palmaires de consistance ferme et adhérente à la peau.

    La maladie de Dupuytren est peu douloureuse mais gênante du fait de la flexion des doigts

    Quand faire appel à la chirurgie?

    La chirurgie à l'institut Calot est indiquée lorsque l’on assiste à une flexion digitale avec extension impossible du rayon atteint.

    Après la consultation et l’examen de votre main par notre chirurgien, nous pouvons vous proposer la réalisation d’examens complémentaires permettant un diagnostic précis (réalisés à l'Institut Calot, Berck-sur-mer, Nord Pas-de-Calais).

    Objectifs de la chirurgie

    Les objectifs de la chirurgie sont d’obtenir une extension digitale satisfaisante, une souplesse des doigts opérés et la disparition des nodules et cordes palmo-digitales gênantes.

    Traitement chirurgical

    Le traitement chirurgical peut être de deux types :

    En cas de bride unique et en l’absence de forme récidivées, une aponévrotomie dite à « l’aiguille » peut être proposée avec de petite cicatrices, visant à sectionner un ou plusieurs endroits de la bride et à permettre l’extension digitale (extension des doigts).

    La seconde technique est l’aponévrectomie chirurgicale qui consiste à retirer tous les tissus aponévrotiques malades et épaissis. Cela nécessite une incision plus grande, parfois digitale et palmaire, avec réalisation de gestes de plasties cutanées associées.

    Une orthèse (appareillage) peut être confectionnée pour les formes sévères dans notre service d’appareillage ou d’ergothérapie de façon à entretenir la correction de l’extension des doigts en postopératoire.

    En savoir un peu plus...

    La cicatrice est souvent discrète au bout de 2 à 3 mois (très peu visible).

    L’anesthésie est parfois générale. Une anesthésie locorégionale sera fréquemment proposée, elle diminue significativement les douleurs postopératoires. 

    La durée d’hospitalisation est habituellement de courte durée : Soit 1 journée en chirurgie ambulatoire ou dans les cas plus complexes 1 à 2 journées.

    La rééducation : Des séances de rééducation seront utiles 1 à 2 mois après l’hospitalisation auprès de votre kinésithérapeute de ville.

    Points forts

    • Récupération optimisée après chirurgie.
    • Plateau  imagerie sur place.
    • Reconnaissance nationale pour notre prise en charge orthopédique (Institut Calot).

    Résultats attendus

    Souplesse et extension des doigts satisfaisante avec corrections des déformations.

    Risques opératoires

    Les complications sont peu fréquentes.

    Il est fréquent dans les suites opératoires que les cicatrices soient un peu inflammatoires, accompagnées d’un œdème local. Ceci peut durer plusieurs semaines, voire un à deux mois.

    Un hématome peut également apparaître au niveau de la cicatrice palmaire, il régresse le plus souvent spontanément. Dans certains cas, une intervention itérative est nécessaire pour évacuer cet hématome.

    Les névroses cutanées partielles peuvent se rencontrer de façon non exceptionnelle dans les formes sévères qui le plus souvent cicatrisent spontanément en quelques semaines. Parfois un traitement chirurgical itératif est nécessaire dans les formes étendues et graves qui sont très rares.

    Il peut se produire durant l’intervention des blessures de rameaux sensitifs collatérales des doigts ou d'artères digitales susceptibles d’entraîner la survenue de façon assez exceptionnelle de douleurs résiduelles et de défaut de sensibilité partielle d’un doigt.

    Toutefois, on peut noter à plus long terme, la survenue d’un syndrôme neuro-algodystrophique, qui se caractérise par la survenue d'un œdème de la main, avec raideur des doigts et vives douleurs. La survenue de cette complication en postopératoire doit vous conduire à en parler à votre médecin traitant rapidement de façon à débuter un traitement adapté.

    A plus long terme, parfois plusieurs années après, on peut observer des récidives ou des extensions de la maladie de Dupuytren soit au niveau du site opératoire, soit au niveau d'autres doigts ou de la paume de la main.

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?