Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Polyradiculonévrite chronique (Polynévrite)

Une polynévrite est une atteinte des nerfs périphériques bilatérale, symétrique, qui touche de façon préférentielle l’extrémité des membres. Cette atteinte peut être d’origine dégénérative ou inflammatoire.

Les causes les plus fréquentes sont :

  • L'alcool de par le déficit induit en vitamines B1, PP et B6.
  • Le béribéri de par l’avitaminose B1.

Dans d'autres cas, elle peut être due à:

  • Une prise de produit toxique: Certains médicaments comme le plomb, l’arsenic, le thallium, le mercure, certaines huiles frelatée.
  • Une infection: La diphtérie, la brucellose, le sida, la lèpre, la tuberculose, les oreillons, le botulisme.
  • Une cause métabolique : Le diabète, l'insuffisance rénale chronique.

Services proposés

  • Médecine
  • Rééducation
Polyradiculonévrite chronique (polynévrite) MCO

    Symptômes, quand consulter ?

    Dans sa forme typique avec atteintes sensitive et motrice, la polynévrite touche les deux membres inférieurs et le tableau clinique peut associer à des degrés variables:

    • Un déficit moteur de type paralysie flasque touchant d'abord les muscles de la loge antéro-externe de la jambe et les releveurs des orteils.

    Dans ce cas, le malade ne peut plus relever le pied et les orteils. De ce fait l'avant du pied traîne lors de la marche.

    • La diminution de force musculaire .
    • Des troubles sensitifs à type de fourmillements, crampes ou brûlures, douleurs à la pression des muscles.
    • Des troubles trophiques qui peuvent être des lésions cutanées, des désordres vasomoteurs, des maux perforants, des rétractions tendineuses,...

    Votre diagnostic

    Il s’appuie sur l’examen clinique et quelques examens paracliniques permettant de confirmer la suspicion.

    • C’est tout d’abord l'électromyogramme qui montre l'existence d'une atteinte neurogène périphérique et une vitesse de conduction nerveuse ralentie.
    • La biopsie neuromusculaire est parfois utile, elle permet surtout le diagnostic de la cause (amylose, périarthrite noueuse…).
    • L’Echo- Doppler des membres inférieurs peut être réalisé pour éliminer une artérite des membres inférieurs.

    Les objectifs de la prise en charge

    La prise en charge va comporter deux grands pans : traiter la cause et lutter contre les déficits installés grâce à une prise en charge rééducative.

    Votre traitement

    Il existe autant de traitements que de causes de la polynévrite, ils peuvent être initiés à l’issue d’un bilan réalisé au cours d’une hospitalisation.

    Si l’origine de la maladie est :

    • L’alcool : le traitement repose sur l'arrêt de l'absorption d'alcool, un régime hypercalorique et équilibré et la vitaminothérapie (B1, B6, PP).
    • Une chimiothérapie : le traitement consistera en un équilibrage des doses du traitement.
    • Le diabète : un contrôle étroit de la maladie limitera l'évolution de l'atteinte des nerfs périphériques.
    • Une carence alimentaire : une cure de vitamines B1 pourra être prescrite au patient.

    La rééducation permettra de lutter contre les troubles moteurs liés à la polynévrite (se référer à l’onglet « rééducation »).

    Modalités / Contacts

    Sur prescription médicale de votre médecin traitant  adressée à notre médecin spécialisé.

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 62 88 27 00

    Comment venir ?