Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Sinding

Sinding

    Maladie de Sinding-Larsen-Johannson

    Qu'est-ce que la maladie de Sinding ?

    Ostéochondrose de la pointe de la rotule, la maladie de Sinding-Larsen-Johansson survient chez les enfants de 11 ou 12 ans. L’enfant se plaint de douleurs et une tuméfaction peut être révélée lors de l’examen clinique. L’évolution est très souvent bénigne.   

    La maladie de Sinding-Larsen-Johansson est due à une hypersollicitation du genou en extension parfois associée à un muscle droit antérieur  hypertonique voire à un genu valgum ou un genu varum.

    Le diagnostic de Sinding

    L’enfant, souvent sportif, se plaint de douleurs au niveau de la pointe de la rotule.

    Cette douleur apparaît de façon progressive.

    La pression de la pointe de la rotule  permet de trouver une douleur élective voire une tuméfaction locale à la palpation.

    Le diagnostic est confirmé par la réalisation de clichés radiologiques conventionnels, comparatifs et centrés sur la pointe de rotule qui montrent fréquemment des remaniements de celle-ci.

    Ainsi ce bilan sera évalué par nos médecins rééducateurs du sport entourés de nos équipes pluridisciplinaires afin d’orienter les traitements à effectuer.

    • Médecins du sport
    • Médecins Rééducateurs
    • Médecins Radiologues
    • Médecins Pédiatres
    • Médecins Rhumatologues
    • Chirurgiens Orthopédistes     
    • Médecins Endocrinologues
    • Kinésithérapeutes
    • Podologues
    • Educateurs sportifs
    • Psychologues
    • Diététiciennes

    Traitement

    L’importance des signes cliniques guide le traitement.  L’arrachement osseux est possible.

    Il peut s’agir du respect d’un simple repos sportif pendant plusieurs semaines.

    Si les signes sont plus intenses, une immobilisation par attelle peut être recommandée.

    Parfois la douleur persiste trop longtemps aux yeux de l’enfant, des parents et de l’entraîneur et il faut s’armer  de patience.

    Prévention, suivi, retour en compétition

    Avant toute pratique sportive, nos médecins experts souhaitent vous sensibiliser sur la prévention de la maladie de Sinding.

    La visite de non contre-indication         
    La visite de non contre-indication à la pratique d'une activité physique est le moment privilégié de la prévention. La vigilance sera de mise lorsque l'activité sportive représente 8 à 10 heures par semaine, lors de l'entrée en sections sportives scolaires, en centres de formation ou en pôles. (Visite réalisée à la Fondation Hopale).

    Compétition, pression des coachs, des partenaires, de l’adversaire…. Attention aux blessures
    Un aménagement sera proposé à chaque fois que le volume et l'intensité de la pratique semblent inadaptés, mal vécus.  Ainsi, il faudra redoubler d'attention lors de périodes de pics de croissance, la vulnérabilité des apophyses et des cartilages de conjugaison étant maximale.

    Surclassement
    Si la compétition est organisée, selon l'âge civil, en catégories, il n'est pas rare qu'un entraîneur souhaite, pour un enfant ayant connu « une forte croissance », un surclassement.
    Ce surclassement nécessite un bilan médical spécifique au cours duquel une analyse précise des qualités physiologiques de l'enfant est requise.

    Points forts Hopaliens

    • Equipe pluridisciplinaire attentive.
    • Richesse du plateau technique.
    • Traitement et prévention.
    • Accompagnement lors du retour à la compétition.

    Modalités / Contacts

    Sur demande du chirurgien par courrier ou par l’outil TRAJECTOIRE .

    Centre Jacques Calvé - Berck sur mer - Nord Pas de Calais

    .

    Centre JACQUES CALVE - FONDATION HOPALE
    72, Esplanade Parmentier
    62608 Berck-sur-Mer Cedex
    Nord Pas-de-Calais

    • Dr Caudin: 03 21 89 33 34
    • Dr Courtot-Mouchon: 03 21 89 33 71