Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Gazométrie artérielle

Gazométrie artérielle

    Gazométrie artérielle

    Qu'est-ce qu'une gazométrie artérielle ?

    Dans le suivi des maladies respiratoires, dans leur diagnostic , il peut être nécessaire de connaître dans certaines conditions (repos, effort, jour, nuit) :

    • Le statut en oxygène, en gaz carbonique.
    • L’acidité du sang et l’adaptation du poumon et du rein en cas d’anomalie.

    Certaines thérapeutiques nécessitent de connaître ces statuts afin d’adapter au mieux les dosages. Seul un prélèvement dans une artère permet d’avoir ces informations : c’est la gazométrie artérielle.

    Comment est réalisée la gazométrie ?

    C’est un prélèvement effectué par l’infirmière ou le médecin, en général sur l’artère radiale à l’aide d’une seringue heparinée (empêche le sang de coaguler).

    Contrairement aux veines, les artères sont très innervées sensitivement et ce prélèvement peut être douloureux chez certains.

    Aussi, une anesthésie peut être proposée sous la forme d’un patch à placer sur le poignet 2 heures avant.

    Une fois prélevé, le sang est injecté immédiatement dans une machine présente dans le service même qui donnera les résultats en quelques minutes, ce qui vous permettra d’avoir immédiatement les résultats et d'en parler avec le pneumologue.

    Existe-t-il d'autres moyens?

    Oui. Outre les artères, on peut prélever au lobe de l’oreille, le sang étant très proche de la composition de celui artériel : c’est un prélèvement par capillaire. Il a l’avantage de ne pas être douloureux, mais il n’est pas toujours possible, le lobe de l’oreille pouvant être peu vascularisé dans certaines conditions (Age, effort…).

    Nous disposons dans le service de tout le matériel nécessaire pour pratiquer ces prélèvements.

    En pratique, le prélèvement par capillaire est proposé en première intention, et ce n’est qu’en cas d’échec, qu’un gaz artériel est pratiqué.               

    Les principaux résultats

    • C'est la Ph, qui définit l’acidité dans le sang.
    • La pression partielle en Oxygène (PaO2) qui définit l’état d’oxygénation de l’organisme.
    • La pression partielle en CO2 (PaCO2) qui participe à l’équilibre acido basique.
    • La saturation en O2, qui correspond à la quantité d’O2 fixée à l’hémoglobine (il existe un lien non linéaire entre PaO2 et SaO2).
    • Le taux de bicarbonate, qui participe à l’équilibre acido basique et nous donne une information indirecte sur le fonctionnement du rein.
    • Le Taux de lactates, valeurs intéressantes à étudier dans certaines pathologies ou situation physiologique (épreuve d’effort chez un sportif).

    D’autres valeurs peuvent être obtenues : glycémie, hémoglobine, pourcentage d’hémoglobine fixant le CO dans les suivis de sevrage tabagique, les ions du sang tel NaCl. K mais dont les valeurs ne sont pas toujours fiables.

    Modalités / Rendez-vous

    Le courrier du médecin traitant est OBLIGATOIRE pour la prise en charge de la sécurité sociale lorsqu’il s’agit d’une première consultation ou d’un nouveau problème.

    Institut Calot

    .

    PRENDRE RENDEZ-VOUS : 03 21 89 20 72

    Docteur Stéphane RIBADEAU DUMAS
    Surveillante : Frédérique FONTAINE

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Comment venir ?