Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Sténose cervicale et myélopathie chirurgie

Sténose cervicale et myélopathie chirurgie

    La sténose cervicale et myélopathie

    Qu'est-ce que c'est ?

    La myélopathie cervicale est l’atteinte de la moelle qui se produit suite au rétrécissement du canal rachidien par des lésions arthrosiques.

    • C’est une maladie qui évolue de façon lente et le patient s’en aperçoit lorsqu’un déficit moteur s’installe (difficulté à la marche, difficulté de préhension,  objets qui tombent etc.).
    • Les troubles sphinctériens sont inconstants et tardifs et leur présence témoigne d’une lésion très évoluée.
    • La douleur au cou (cervicalgie) ou dans un bras (névralgie brachiale) sont des éléments qui rarement dominent le tableau clinique.

    Si aucun traitement n’est réalisé, l’évolution de la maladie peut aller vers la paraplégie avec une atteinte variable des membres supérieurs dépendant du niveau de lésion médullaire.

    Quand faire appel à la chirurgie?

    Quand une compression médullaire est diagnostiquée, l’évolution se fera  indéfectiblement vers l’aggravation; le traitement  chirurgical est alors inéluctable.

    Le traitement médical est transitoire, le temps de réaliser le bilan complémentaire permettant en particulier de soulager les douleurs.

    Après la consultation et l’examen de votre dos par notre chirurgien à l'institut Calot, nous pouvons vous proposer la réalisation d’examens complémentaires permettant un diagnostic précis.

    Objectifs de la chirurgie

    • Éviter l’aggravation neurologique.
    • Favoriser une prise en charge rapide en rééducation quand le déficit neurologique est significatif. 
    • Soulager les douleurs des membres supérieurs dans les voies antérieures.

    Traitement chirurgical

    Le geste chirurgical pourra être réalisé :

    • Par voie antérieure (incision à côté du larynx-trachée) : il est indiqué dans les cas de compressions discales et ostéophytiques antérieures (becs de perroquets), de présence d’une  cyphose, de forte symptomatologie radiculaire associée.
    • Par voie postérieure : il est indiqué quand il n’y a pas de cyphose et quand la compression est majoritairement postérieure.
    • Par voie mixte : il est indiqué quand une compression médullaire résiduelle persiste  après un geste chirurgical.

    Le risque majeur de cette chirurgie est l’aggravation neurologique qui environne les 10%. Les autres risques liés à ces chirurgies seront discutés lors d'une  consultation avec le chirurgien expert.

    Dans les cas d’une arthrodèse cervicale, une immobilisation externe par un collier rigide est réalisée, (le temps de la consolidation de l’arthrodèse).

    Dans le reste des cas, le port d’un collier souple pendant quelques jours fait partie du protocole post-opératoire.

    stenose-cervicale-01

    stenose-cervicale-02

    Compression médullaire antérieure par discopathies dures. Une corpectomie de C6 a été réalise pour libérer la moelle, puis une arthrodèse instrumentée avec un greffon iliaque et une plaque visée.

    stenose-cervicale-03

    stenose-cervicale-04

    Patient présentant une compression médullaire pluri-étagée. Le geste réalisé a consisté en une laminectomie cervicale de C3 à C7.

    En savoir un peu plus...

    • La cicatrice dépendra de la voie d’abord (type d’incision) réalisée.
    • L’anesthésie est une anesthésie générale.
    • La durée d’hospitalisation est habituellement d’une semaine.
    • La rééducation est réalisée dans un centre de rééducation spécialisé pour les « blessés médullaires ».
    • La durée de vie d’une prothèse, dans les cas de pose de matériel, reste à vie sauf en cas de problème particulier comme l’infection.

    Points forts

    • Approche multidisciplinaire.
    • Plateau d'imagerie sur place.
    • Prise en charge complète (Médecine / Chirurgie / Rééducation (Centre de Blesses médullaires)).
    • Prise en charge neuro-orthopédique hautement spécialisée.

    Résultats attendus

    • Arrêt de l’évolution de la maladie.
    • Certaines améliorations du déficit moteur.
    • Peu de bénéfice sur la spasticité et les troubles sphinctériens.
    • Amélioration partielle des douleurs des membres supérieurs avec les voies antérieures.

    Votre suivi

    Le suivi se réalise d’abord à 3 mois muni d’IRM cervicale pour vérifier la qualité de la décompression médullaire et de la conduite à tenir (abstention chirurgicale/ voie antérieure complémentaire).

    Le suivi est ensuite réalisé à 6 et 12 mois, puis les contrôles s’éloignent. 

    Contact / Adresse

    CALOT

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer / Nord-Pas-de-Calais

    Prendre Rendez vous: 03 21 89 20 20

    Comment venir ?