Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Paralysie cérébrale

paralysie cérébrale

    PARALYSIE CÉRÉBRALE

    Qu'est-ce-que la paralysie cérébrale de l'enfant ?

    La paralysie cérébrale de l'enfant (Cerebral Palsy pour les pays anglophones) est une appellation remplaçant celle d’infirmité motrice cérebrale (IMC) ou infirmité motrice d’origine cérébrale (IMOC).

    Il s'agit du syndrome associant des troubles de la posture et troubles du mouvement, résultant d’une lésion cérébrale non progressive, définitive, survenue sur un cerveau en voie de développement. L’âge de survenue va de la période anténatale jusqu’à la troisième année de vie après la naissance.

    Symptôme et signes cliniques

    La paralysie est souvent hétérogène même si la localisation semble systématisée : hémiplégie, diplégie ou maladie de Little, quadriplégie ou bien selon les anomalies du mouvement : on parle alors d’ataxie, d’athétose ou de dystonie.

    Souvent sont associés des troubles neuro-visuels, neuropsychologiques, difficultés comportementales, parfois de l’épilepsie et souvent des difficultés d’apprentissage.

    Le tableau clinique du polyhandicap est spécifique : il associe de façon presque égale, une grande déficience motrice (dépendance totale) et un handicap intellectuel majeur.

    Causes

    Elles sont très variées et vont dans le sens de la définition ci-dessus.

    • Causes génétiques,
    • Infectieuses (rubéole, toxoplasmose, cytomégalovirus, strepto-B…),
    • Prématurité sévère, grossesses multiples…,
    • Intoxications diverses,
    • Traumatismes crâniens (par exemple, chute de la table de change…),
    • Difficultés à la naissance (travail long,…).

    Diagnostic

    Le diagnostic réalisé à l'Institut Calot (Berck-sur-mer) est principalement clinique (par un examen répété et orienté). Il peut être aidé par l’IRM mais difficile à réaliser chez les touts petits. 

    Des examens de laboratoire peuvent être complémentaires (tests génétiques, recherche de maladies métaboliques…).

    Objectifs de la prise en charge

    • Eviter les rétractions musculo-tendineuses et donc les douleurs,
    • Lutter contre la spasticité,
    • Eviter les luxations de hanche, les scolioses neurologiques, les luxations articulaires diverses,
    • Permettre le développement des étapes motrices de l’enfant : retrouver la position assise, tenter la marche si cela est possible qu’elle soit aidée ou pas par des aides techniques,
    • Dépister les anomalies associées très souvent : difficultés scolaires, troubles du comportement…

    Prise en charge

    La prise en charge doit être précoce après un bilan complet et l’étude quantifiée de la marche. L'institut Calot de la Fondation Hopale propose un traitement pluridisciplinaire pour ses patients:

    • Kinésithérapie et lutte contre les attitudes vicieuses,
    • Appareillages pour lutter contre les rétractions musculo-tendineuses, les risques de luxation (mise en place des verticalisateurs, déambulateurs, plâtres, harnais…),
    • Utilisation de la toxine botulique parfois précocement ainsi que des médicaments anti-spastiques. Dans les formes importantes et anciennes : on peut avoir recours à la pompe à Baclofène,
    • Chirurgie tendineuse et/ou osseuse. 

    Contact / Adresse

    Institut Calot

    .

    .

    INSTITUT CALOT - FONDATION HOPALE
    Rue du Dr Calot
    62 600 Berck-sur-mer
    Nord-Pas-de-Calais

    Service de Chirurgie Pédiatrique et de Rééducation

    Rendez-vous en consultation : 03 21 89 20 34

    Chef de Service et Chirurgien Orthopédique : Dr MORIN,

    Chirurgiens : Dr URSU et Dr DELECOURT,

    Médecins de Rééducation : Dr D’AVOUT, Dr MALLIOPOULOS et Dr NOURY,

    Pédiatre : Dr LEONARD,

    Médecin de la Rééducation Respiratoire : Dr RIBADEAU DUMAS et Dr TACK.