Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Frédéric : « les technologies occupent mon quotidien »

Frédéric Bodard

 

Frédéric a 47 ans. Originaire de Calais, il séjourne aujourd’hui au Centre Jacques Calvé. Frédéric est tétraplégique et il bénéficie d’un fauteuil roulant assez particulier, puisqu’il dispose d’un contrôle d’environnement. Ce moyen technologique lui permet en effet d’interagir à distance avec son environnement.

Comment êtes vous arrivé au Centre J. Calvé de la Fondation Hopale ?

Il y a 9 ans et demi, j’ai fait un malaise vagal alors que j’étais en voiture. Après 8 jours au CHR de Lille où j’ai été opéré de la colonne vertébrale, j’ai été transféré au Centre Hélio-Marin de la Fondation Hopale. Je suis resté 8 mois dans le service des soins intensifs de l’établissement, puis j’ai été transféré au Centre J. Calvé où je suis depuis.

Comment se déroule une journée type ?

Je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur que j’ai appris à manier, mais aussi à utiliser mon téléphone portable, à regarder la télévision ou encore à profiter du soleil.

Pouvez-vous expliquer le fonctionnement de votre fauteuil ?

Mon fauteuil est particularisé par un système de contrôle d’environnement. Comme je ne peux pas utiliser mes bras et mains, ce contrôle est caractérisé par une mentonnière. C’est en effectuant des mouvements du menton que je vais manier l’unité centrale, qui ressemble à un petit boitier. Cette unité propose différentes fonctions à commander, par le biais d’un écran et de boutons lumineux. Ensuite, un système bluetooth transmettra l’ordre donné par l’unité centrale aux appareils connectés autour de moi.

Quels sont ces appareils ?

Grâce à mon contrôle d’environnement, j’accède à tout ce qui est en infrarouge, c’est-à-dire mon ordinateur, ma télévision, mes volets déroulants, la lumière de ma chambre, le ventilateur … Je peux aussi ouvrir et fermer ma porte, appeler l’ascenseur, gérer les boutons pour monter et descendre les étages etc. Chaque action a son code qu’il m’a fallu apprendre et retenir. En tout, je peux ainsi gérer 90 fonctions différentes.

Vous avez également d’autres systèmes sur votre fauteuil ?

Oui, j’ai également une caméra de recul et j’ai fait installer un second système bluetooth pour mon téléphone portable que j’actionne également grâce à la mentonnière.

Combien ont coûté ces équipements ?

Mon fauteuil, que j’ai depuis le 15 avril 2013, a coûté 23 000€. J’ai effectué – avec l’aide d’une assistante sociale et de Christine Blart, mon ergothérapeute – de nombreuses démarches pour l’obtenir, et également pour avoir des aides (demandes à la Maison Départementale des Personnes Handicapées, sécurité sociale, mutuelle, Conseil Général et Régional). Quant au contrôle d’environnement, il a coûté 2000€ et la caméra de recul 210€.

Qu’appréciez-vous dans l’utilisation de ces équipements ?

Ils m’ont permis de développer mon autonomie. Aujourd’hui, je n’ai presque plus besoin d’aide extérieure. J’apprécie de pouvoir accéder facilement à mon ordinateur notamment. Je regarde plus de 200 pages en tout genre sur internet, j’aime par exemple suivre le sport, regarder ma messagerie… J’effectue même des recherches pour les soignants, pour mon fils, etc. les technologies occupent ainsi mon quotidien !