Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Docteur Lebbos : la prothèse de genou

Docteur Lebbos

Dans le classement 2014 du magazine Le Point, l'Institut Calot se positionne au 1er rang national pour la prise en charge chirurgicale de la prothèse de genou. Le Docteur Lebbos – qui exerce en tant que chirurgien orthopédiste à l’Institut Calot depuis avril 2014 – explique le déroulement mis en place pour une pose de prothèse de genou à Hopale.

.  

Quand faut-il avoir recours à une prothèse de genou ?

L’objectif de la chirurgie prothétique est de rendre le genou le plus indolore possible et de redonner une marche normale avec le meilleur résultat fonctionnel possible.

La mise en place d’une prothèse totale de genou est indiquée lorsque les traitements médicaux de l’arthrose du genou ne sont plus efficaces et que la douleur, l’instabilité et l’impotence fonctionnelle ne sont plus tolérables. Pour le Docteur Lebbos, « la prise en charge du patient pour une pose de prothèse s’effectue dans la durée », avec un suivi pré-opératoire et post-opératoire de longue durée.

Le diagnostic médical

Après la consultation et l’examen du genou du patient par le chirurgien, un diagnostic clinique et radiologique est posé. La plupart du temps, le patient présente une gonalgie chronique avec diminution du périmètre de marche et diminution de son activité quotidienne. Le docteur Lebbos insiste sur le fait que, à Hopale, l’intervention chirurgicale n’est pas une intervention d’urgence, mais bien une intervention qui améliorera la qualité de vie du patient.

.

La préparation pré-opératoire

Une fois que la décision de pose de prothèse est prise, une préparation et une planification pré-opératoire sont entamées, avec la réalisation de différents examens (bilans sanguins, consultations d’anesthésie, cardiologiques et radiologiques).

.

Traitement chirurgical

Le patient rentre la veille de l’intervention pour une préparation pré-opératoire suivant un protocole d’hygiène pour diminuer le plus possible le taux d’infection. L’opération se déroule sous flux luminaire pour limiter au maximum l’infection. Une incision médiane est pratiquée puis la rotule est réclinée, des coupes osseuses tibiales et femorales sont réalisées suivant des règles précises pour permettre la pose de la prothèse. La fermeture se fait en général après mise en place de drains. Enfin, après l’intervention, le sang est récupéré par un Cell Saver (machine qui récupère les globules rouges) pour être transfusé au patient.

.

Après l’intervention

Après l’intervention, le patient restera hospitalisé en chirurgie pour une durée de 4 jours environ. Les premiers pas seront effectués le surlendemain en appui complet avec des cannes anglaises et une attelle pendant quelques jours. La rééducation du patient se poursuivra au Centre J. Calvé, pour une rééducation complète et suivie. Les résultats attendus sont non seulement une marche sans canne, après 3 semaines à un mois, mais également une extension complète du genou, et un aspect normal de l’articulation après 4 à 6 mois.

.

Le suivi à long terme

Selon le docteur Lebbos, « le suivi à long terme du patient fait partie de la prise en charge à part entière ». Une prothèse de genou doit être surveillée. Dans un premier temps, les consultations de suivi devront être rapprochées (1mois ½, 1 ans), puis elles s’espaceront à 2 ans, 5 ans puis tous les 5 ans.