Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Anne, prise en charge pour une chirurgie des escarres

Témoignage lipofilling

Anne est une patiente du docteur Fontet, spécialiste en chirurgie plastique et reconstructrice. Elle raconte sa prise en charge chirurgicale puis sa rééducation, suite à une opération d’une escarre. Contact avec les professionnels, rééducation au quotidien … Anne revient en détail sur son expérience.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Anne, j’ai 43 ans et je suis mère de deux enfants. Je travaille dans une société d’HLM où je suis secrétaire. En 2009, j’ai eu un accident (une chute), pendant des vacances à l’étranger, et j’ai été diagnostiquée paraplégique. J’ai été opérée sur place puis rapatriée sur Amiens pendant 10 jours, avant de débuter ma rééducation au Centre J. Calvé pendant six mois.

Comment s’est déroulée votre prise en charge au Centre J. Calvé ?

J’ai été très bien prise en charge. Ce qui était pratique, c’est qu’il y avait tout sur place, c’est-à-dire que par exemple, j’avais très rapidement rendez-vous avec un spécialiste. J’ai aussi pu revalider mon permis de conduire, car le Centre Calvé dispose de sa propre auto-école, avec deux moniteurs spécialisés. J’ai ainsi pris des leçons sur place ce qui m’a bien occupée !   

Comment avez-vous vécu le contact avec les professionnels de santé ?

Les équipes étaient très proches de nous, notamment les aides-soignants. A force de les côtoyer, on finit par se connaître, on se parle de la vie, on se fait des confidences … Elles étaient présentes pour nous écouter, pour nous remonter le moral, leur rôle était très important, davantage même que dans un hôpital classique.

 J’ai également bénéficié d’une psychologue et d’une neuropsychologue sur place. Au début c’était difficile, j’ai eu beaucoup de mal, il faut du temps pour avancer, mais le discours change et évolue. En général, une bonne relation s’installe, notamment avec les kinés et les autres soignants, tout le monde parle avec tout le monde.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement plu à Calvé ?

J’ai préféré ma prise en charge au Centre Calvé à celle de l’Institut Calot. J’étais à Calot uniquement pour les soins, c’était difficile. A Calvé, comme on y reste un certain temps, on se connaît tous de vue. Et il y a une vraie proximité qui s’instaure avec les autres patients. De plus, on a accès à beaucoup de services sur place : coiffeur, institut de beauté, piscine, sports, le dentiste peut même se déplacer jusqu’à nous si on en a besoin ! Lors de mon premier séjour, j’ai eu la chance d’obtenir une chambre individuelle, j’avais mon indépendance !

La plage également apporte un plus au séjour : si on a une heure devant soi, on peut s’y balader, manger à l’extérieur si on le signale … Cela change de l’hôpital, on ressent plus de liberté.

Vous avez bénéficié de la technique chirurgicale du lipofilling pour une prise en charge des escarres, pouvez-vous nous en dire plus ?

J’ai d’abord été opérée d’une escarre à Boulogne-sur-Mer au début de l’année 2013, puis j’ai fait un second séjour d’un mois à Calvé suite à ma prise en charge à Boulogne. En juillet 2013, je me suis blessée aux ischions juste avant de partir en vacances. Dès mon retour, j’ai demandé une consultation d’urgence avec le docteur Prévinaire qui m’a reçue très rapidement. Il m’a proposé de rencontrer le docteur Fontet, car je n’avais pas assez de graisse aux ischion, ce qui me causait des blessures. C’est à ce moment qu’il m’a parlé de la technique du lipofilling.

J’ai ensuite rencontré le docteur Fontet très rapidement. Il m’a expliqué sa méthode que j’ai acceptée. Puis en septembre 2013, il m’a opérée dans le service septique de l’Institut Calot. Le personnel y était très bien et j’ai été très bien accueillie.

Comment le docteur Fontet vous a-t-il expliqué sa prise en charge ?

Le docteur Fontet a vraiment pris le temps de m’expliquer sa technique et le déroulement de la prise en charge. Il m’a mise à l’aise tout de suite, en me disant « vous pouvez manger avant l’opération, car je vais vous retirer un bourrelet ! » Je suis contente d’avoir un médecin comme lui dans la région, et contente qu’il prenne le temps de faire des recherches, en plus de ses spécialités.

Avez-vous été satisfaite de la technique du lipofilling ?

Cette technique m’a convaincue, d’ailleurs, je suis opérée de nouveau en juillet 2015. Je suis soulagée car désormais, j’ai moins peur de la blessure et donc j’ai moins peur de vivre en quelque sorte. Je suis aussi plus attentive qu’avant : j’écoute beaucoup plus ce que les soignants me conseillent ou m’expliquent.
Je conseille vivement cette technique. Fabiola, la secrétaire du docteur Fontet, m’a déjà contactée, pour que j’explique à une future patiente mon vécu sur cette prise en charge.

Et comment s’est déroulée votre sortie, votre suivi ?

J’ai régulièrement des visites de contrôle avec le docteur Prévinaire et tout se passe bien. Globalement, tout a été fait pour que mon séjour, autant que ma sortie et mon suivi, se déroulent bien.

Ainsi pour mon retour à l’emploi, la Fondation Hopale, par l'intermédiaire de Comète, a pris contact avec mon employeur. Ils ont pu trouver des aménagements pour moi et j’ai gardé le même emploi.

Quant aux ergothérapeutes, elles sont venues chez moi pour adapter mon logement, et pour adapter mon coussin de fauteuil. Toute cette aide, moralement, c’est très important !