Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

Ronald Flahaut, chef du service éducatif

Ronald Flahaut

Ronald Flahaut est chef du service éducatif à l’ITEP. Il évoque l’importance de l’interdisciplinarité au sein de l’établissement.

C’est en effet le travail de partage et d’échanges entre les secteurs pédagogiques, thérapeutiques et éducatifs qui permet d’atteindre des objectifs communs pour le projet personnalisé de chaque jeune.

Comment définiriez-vous votre métier de chef du service éducatif ?

L’une de mes principales missions de cadre éducatif est de garantir la qualité du service, en réponse aux besoins du jeune accueilli au sein de l’ITEP. Les prestations se traduisent dans le projet personnalisé d’accompagnement du jeune.

À ce titre et du fait de ma position, je suis au cœur de l’interdisciplinarité. Mon rôle se situe bien dans la capacité à régénérer la responsabilité de chacun, à favoriser la contribution individuelle pour la relier à la contribution collective. Pour cela, j'essaie d’impulser une dynamique d’équipe qui mène à la réflexion, à la quête de lien, de sens, de partage des savoirs. Je tente de répondre aux enjeux de cohésion, de motivation et de coopération des professionnels dans une perspective d’évolution de leurs pratiques vers un intérêt commun : celle de l’évolution du jeune.

Pourquoi parler d’interdisciplinarité ?

L’interdisciplinarité est une démarche de partage, d’échanges d’informations et d’analyse entre les secteurs pédagogiques, thérapeutiques et éducatifs. Je travaille donc en étroite collaboration avec les cadres et personnels des services pédagogiques et thérapeutiques. Plus concrètement, l’interdisciplinarité s’exprime à travers la recherche et l’atteinte d’objectifs communs, pour répondre au mieux au projet personnalisé du jeune accueilli.

Ainsi, on retrouve l’interdisciplinarité dans les activités au quotidien. L’équitation par exemple, est réalisée en binôme, avec un membre de l’équipe éducative et un membre de l’équipe pédagogique, chacun amenant sa spécificité et son regard.

Quels sont les outils que vous utilisez pour favoriser l’interdisciplinarité ?

Afin de faciliter la communication entre les différents secteurs, nous disposons d’un dossier informatisé de l’usager qui comprend un carnet de bord où sont relatés les événements du quotidien. Des temps d’échanges appelés « concertation » sont aussi organisés. Ils permettent de faire le point régulièrement avec le jeune, sa famille et les partenaires.

Par ailleurs, un groupe de suivi organisé annuellement permet d’élaborer le projet personnalisé d’accompagnement du jeune. Chaque professionnel qui est intervenu auprès du jeune accueilli va ainsi fournir un bilan et proposer des axes de travail qui sont discutés collectivement