Newsletter

Découvrez toutes nos newsletters
x
découvrez nos newsletters

La plage pour tous

Voilà une idée qui pourrait faire son chemin... dans le sable.

On a peine à le croire mais à l'heure où l'accessibilité aux personnes handicapées semble être l'affaire de beaucoup de collectivités, personne n'a jamais songé à concevoir un fauteuil électrique pouvant rouler sur une plage. Personne sauf Luc Soubielle, directeur de la comptabilité de GRDF, dont l'expérience personnelle - il a un jeune fils handicapé - doublée d'une certaine ingéniosité a permis une avancée intéressante.

Fort de longues heures passées dans son atelier, Luc Soubielle, présentait à Calvé un prototype de fauteuil roulant électrique capable d'évoluer sur le sable. Conçu à partir d'un fauteuil roulant électrique de base, ce prototype dispose de roues et d'un entraînement spécifiques qui lui permettent de venir à bout de surfaces sablonneuses qu'elles soient sèches ou humides et même de gravir certaines dunes. Même si quelques  difficultés techniques ou financières ne sont pas encore aplanies (prix du matériel, maintenance, adaptation de l'homme à la machine, conditions d'exercice de l'activité), le projet a suffisamment retenu l'attention - notamment lors de sa présentation au Téléthon sur France 2 - pour faire l'objet d'un brevet dont la validation est encore en cours.

"Proposer des balades en Fauteuil Roulant Electrique de Plage pendant la rééducation..."

Si ce prototype passe tous les obstacles administratifs et financiers, les perspectives semblent immenses. " En France, signale l'inventeur Luc Soubielle, 900 communes sont situées sur le littoral. Nous disposons de 15 000 km de côtes et de 5000 km de plages. A en voir les réactions des personnes handicapées après la vision du reportage qui nous était consacré sur France 2, la possibilité de profiter de ces plages serait la bienvenue !". Des structures comme les centres de rééducation pourraient proposer dans leurs activités des promenades avec des FREP (Fauteuils Roulants Electriques de Plage), des communes aussi et pour réduire les coûts on pourrait imaginer des plateformes proposant des FREP en location aux particuliers pour plusieurs communes. Le projet a en tout cas vivement intéressé les ergothérapeutes de la Fondation  qui sont habitués à travailler en partenariat avec des chercheurs pour améliorer la vie des personnes handicapées